Les entreprises françaises vont se relever, mais

La crise économique engendrée par la Covid-19 aura touché toutes les entreprises françaises et du monde. Les conséquences sont dramatiques, puisque certaines sociétés, même anciennes auront mis la clé sous la porte. Celles qui ont résisté vont devoir se reconstruire, cela prendra du temps et demandera des efforts considérables à tous les niveaux.

Une implication globale de tous les maillons de la chaine

Il n’est pas impossible de voir des entreprises demander à leurs salariés de les aider à ne pas couler. Pour cela, peut-être que des accords auront lieu afin de geler les salaires pendant x temps. Des plans de restructuration sont à craindre, dans l’objectif de protéger des emplois. Du chef d’entreprise au premier salarié, les efforts seront donc nécessaire. Maintenant, il faut bien se rendre compte de ce qui vient de se produire. En France par exemple, le confinement a mis à l’arrêt des milliers d’entreprises, le couvre-feu a freiné la reprise économique, les gestes barrières ont modifié les modes de consommation. On est donc tous impliqué, on peut aisément comprendre qu’il va falloir serrer la ceinture…

Dépenser moins, vendre plus

Dans la grande distribution Matthieu Malige recommande une gestion des dépenses maitrisées, l’enseigne pour laquelle il travaille a mutualisé davantage ses achats. C’est une solution gagnante, les résultats sont bons, ils assurent la réalisation de belles économies.

Le gaspillage en entreprise devrait lui aussi être surveillé, il y a dans toutes les entreprises un travail colossal à ce niveau. Moins de dépenses, ne signifie pas pour autant l’arrêt des investissements, cela n’a strictement aucun rapport. Cependant, il est impératif de mesurer les conséquences de la moindre dépense, pour ne pas venir déstabiliser les finances des entreprises ayant connu une crise telle que celle de la Covid-19.

Dernier point, il faut que les français réapprennent à consommer, à dépenser leur argent plutôt que l’épargner. C’est cela aussi qui permettra aux entreprises de se relever plus vite de cette crise économique.